patrimoine habité

  • Habiter le patrimoine

    Imprimer

    Les travaux de l’architecte Philippe Gueissaz dans le domaine de la transformation de constructions qui font partie du patrimoine jurassien – fermes, ateliers, petites usines, mais aussi villas, écoles et autres genres de bâtiments – constituent le contexte de quelques réflexions qui posent le problème de la réaffectation de manière générale, ou mieux qui mettent en exergue différentes facettes de ce problème. Si ces travaux se prêtent à des études de cas, les stratégies qui les sous-tendent ne se limitent pas au patrimoine jurassien ni même aux seules constructions que l’on peut qualifier de patrimoine vernaculaire. Il s’agit d’une « manière de penser l’architecture » qui prend forme dans ces fermes ou ateliers transformés en logements autour de Sainte-Croix, lieu où travaille l’architecte.

    Lire la suite