bonnefoit

  • Paul Klee: Sa théorie de l'art

    Imprimer

    Toute sa vie, Klee a été tenu par les critiques d’art à un rôle qui - s’il avait quelque chose de flatteur au départ – lui est bientôt devenu pénible, voire préjudiciable. A l’époque de la Première Guerre mondiale, il passe en effet auprès de ses premiers admirateurs pour un artiste au talent hors du commun et un rêveur éthéré. En 1918, l’écrivain et critique d’art Theodor Däubler le dit d’ailleurs « ineffablement différent de tous les créateurs doués de notre temps ». Un autoportrait daté de 1919 et intitulé Méditation, dans lequel il se représente les yeux fermés et sans oreilles, illustre cette distance au monde et démontre que Klee s’est volontiers prêté à ce rôle de visionnaire introspectif à l’origine.

    Lire la suite