09/06/2016

L'architecture de Vitruve

Capture d’écran 2016-06-09 à 15.47.29.pngLa notion de vitruvianisme est assez récente en français, rare, sinon exceptionnelle, avant le Onze Septembre. Or en allemand, son existence est attestée dès la République de Weimar, quand le riche phonème Vitruvianismus propose une mélodie qui entrera bientôt dans la langue anglaise: vitruvianism. On sait que l’allemand et l’anglais aiment à faire flèche de tout bois néologique; et surtout si cette flèche ressemble à un archaïsme. À preuve cet autre néologisme vétuste apparu avec succès dans les années vingt et conforté dans les années soixante, Der Manierismus, pour reprendre le titre d’un ouvrage classique paru en 1964.

Lire la suite

15/04/2016

Le prix des immeubles

Prix_immo.jpgEn finance immobilière, il y a la «matière noble», la théorie financière en général, corrélée toujours à un genre particulier du droit, dit celui des « droits réels ». Ce genre juridique est héritier des plus anciennes coutumes foncières. Il est issu de l’usage des gens. Il est « sage ». Il y a, aussi la « matière vulgaire » (non qu’elle soit moins remarquable de la première) qui désigne l’application – rien de moins – de la théorie à «l’événement». Bref, la démonstration de la règle. C’est là que l’on voit la limite des genres. Leur dépendance et leur indépendance aussi.

Lire la suite

29/10/2015

Friches urbaines

aménagement du territoire,densification urbaine,emmanuel rey,friche urbaine,sophie lufkin,territoire urbain,urbanismeL’observation des territoires urbains contemporains fait apparaître un paradoxe singulier. Si les politiques publiques s’efforcent de freiner la consommation de sol et les pressions sur le paysage par la promotion de stratégies visant à juguler l’étalement urbain, un stock considérable de terrains situés au cœur des villes et des agglomérations n’en demeure pas moins à l’abandon. Ces friches urbaines, qui abritaient auparavant des activités industrielles, ferroviaires, militaires ou infrastructurelles, offrent pourtant de précieuses réserves de terrains constructibles. Selon certaines estimations récentes, ces ressources non valorisées ne représenteraient pas moins de 2500 à 3500 hectares. En d’autres termes, cela signifie qu’une surface équivalant au double de la superficie d’une ville comme Genève sommeille actuellement au cœur des territoires urbains en Suisse.

Lire la suite

26/02/2015

La mixité du logement

9060702-modern-buildings.jpgIl n’a jamais été autant question de diversité et, en corollaire, d’individualisme dans l’architecture du logement.En effet, le culte du soi et la recherche conjointe de l’altérité et de l’intimité sont des paramètres ayant pris une grande ampleur durant ces dernières décennies, des paramètres dont l’affirmation contribue à l’évolution récente des modes de vie.

Lire la suite

20/02/2015

Urbanisme, mobilité et sociologie

20984346-hand-holding-mobile-phone-with-model-city.jpgSi nous savons maintenant que la ville n’est pas en train de disparaître, le phénomène urbain n’en a pas moins entamé une mutation profonde sous l’impulsion des potentiels de vitesse procurés par les systèmes de transport et de communication à distance, qui ont un impact considérable sur les sociétés et leurs territoires.

Lire la suite

07/06/2014

Qualité urbaine, justice spatiale et projet

21322653-hand-drawing-of-urban-scene-construction-concept.jpgDérivée du temps, la ville est un phénomène social total. Lieu majeur de toutes les accumulations matérielles et symboliques, ses territoires se re-composent sans cesse articulant et intensifiant tous les changements. A l’ère du «troisième âge de la ville» la métropolisation, l’émergence de territoires à urbanité diffuse, la transformation des mobilités et des modes de communication et l’impératif écologique invitent en permanence à repenser la métamorphose des espaces urbains hérités, les articulations entre leurs différentes échelles ainsi que leur organisation, leurs usages, fonctions et significations.

Lire la suite

19/03/2014

Comparer l’architecture animale avec les premières architectures humaines

L’homme dessine la forme de ses architectures avant de les construire ; c’est un « nouveau comportement » qu’il introduit à un moment donné dans le monde vivant, avec sa culture de la matière, ses notions géométriques, son imaginaire. Ce processus a une histoire qui est liée aux représentations qu’il s’est faites de son milieu, qui est devenu la ville, et a toujours été conduit par un changement de points de vue, d’outils, de modèles géométriques.

Lire la suite

11/09/2013

Dominique Perrault: Portrait d'un architecte

Locarno Muralto, Genève Vernier, Lausanne, Fribourg et Zurich… En moins de cinq ans, Dominique Perrault a remporté quatre concours et un mandat pour des projets d’envergure sur sol helvétique. Cette émergence soudaine du travail de l’architecte français en Suisse n’est pas le fruit du hasard, mais l’aboutissement d’un processus de longue haleine, qui l’a fait participer à de nombreux concours.

Lire la suite

30/11/2010

Les villes vues dans un flux d’eau

hanhanpeggy090100180.jpgL’eau fluide et invisible circule dans les sous-sols de nos villes depuis près de cent cinquante ans. Il est étrange que les enjeux politiques de sa gestion soient rarement discutés. N’est-ce pas l’eau qui, tout simplement, rend possible la vie humaine ? Mais elle accomplit davantage. C’est l’eau, en vérité, qui permet le fonctionnement des espaces urbanisés. A côté des lignes de transports publics, des routes, des câbles électriques et des systèmes d’information, ses réseaux composent les veines et les artères de notre métabolisme quotidien.

Lire la suite