26/02/2015

L'avenir de la science forensique

26714245-identitiy-question.jpgQuels sont les domaines scientifiques dignes d’être étudiés dans une université, une école ou un institut? Cette question est récurrente et crée souvent des discussions animées, voire des tensions, au sein des milieux académiques. Il arrive parfois que la réponse à cette question soit dogmatique – par exemple: «tel sujet n’est absolument pas intéressant» – et dans certains cas qu’elle soit dictée par un effet de mode : « le monde entier s’intéresse à telle spécialisation...»

Lire la suite

28/04/2014

Police scientifique: Le renseignement par la trace

Le rôle de la police scientifique est d’abord d’exploiter les traces laissées lors d’activités criminelles. Elle est aujourd’hui équipée de technologies de traçabilité si puissantes, que celles-ci ont en peu de temps démultiplié la quantité de données mises à disposition de l’enquête judiciaire et du renseignement criminel. Or, cette évolution rapide a paradoxalement eu pour conséquence une remise en question du rôle, du statut et de l’action de la police scientifique: qu’attend-t-on aujourd’hui de ces services?

Lire la suite

19/03/2014

Traces d'armes à feu

11673642-conducted-at-our-large-gun-barrel-on-a-white-background.jpgLa Suisse a toujours eu une situation particulière par rapport aux armes à feu. Au XVIIIe siècle, le républicanisme mit en garde contre les dangers d’une armée de métier. De ce fait, beaucoup de gens étaient favorables à l’armement du peuple (système de milice) et à l’interdiction d’armées permanentes. Dès le bas Moyen Age, la Suisse adopte ce système sous forme de milices cantonales. Ce principe d’armée de citoyens, inspiré par les armées révolutionnaires françaises et américaines, fut inscrit en 1798 dans les articles 21, 25 et 92 de la Constitution de la République helvétique et dans les règlements militaires de 1804 et 1817. Ensuite ces lois furent reprises dans les constitutions cantonales après 1830.

Lire la suite

08/09/2013

Preuve par l'ADN

Qu’elle se nomme «empreinte génétique», «profil génétique», «profil ADN», ou «empreinte ADN», l’analyse d’ADN mise au service de la justice est un outil fascinant du point de vue technique, performant du point de vue policier, bénéfique du point de vue judiciaire, inquiétant pour certains observateurs méfiants.


Lire la suite

07/12/2011

L’art de la sécurité

> L’interview de Maurice Cusson

6494285-people-looking-at-a-crime-scene-from-behind-the-cordon-tape-around-the-victim-a-policean-is-using-hi.jpgL’art de la sécurité, c’est l’ensemble des moyens, méthodes, pratiques et savoirs élaborés par des spécialistes des secteurs publics et privés ayant reçu pour mission de protéger et de sécuriser les personnes, les biens et les institutions. Au cours des siècles, des policiers, gendarmes et autres spécialistes de la sécurité publique ou privée ont été confrontés aux manifestations les plus variées de la criminalité. Ils ont dû y répondre, parfois au moyen d’expédients ; parfois ils ont trouvé de véritables solutions qu’ils ont transmises aux générations successives. Ainsi se constitua un bagage de savoir-faire et de principes d’action.

Lire la suite