19/10/2016

Pop Art, L'art de Tadanori Yokoo

Art 12 - Entête.pngCréateur d’affiches, de peintures, de collages et de livres, Tadanori Yokoo est un des artistes japonais contemporains les plus célèbres qui, depuis son plus jeune âge, se passionne pour la peinture. Cette passion — cette obsession — qui l’a amené, enfant, à copier religieusement ses livres d’images et, adulte, à endosser la carrière de peintre après avoir été graphiste pendant plus de 20 ans, est sûrement au cœur de son génie, de son talent à s’emparer de motifs déjà existants pour les réinvestir librement et exprimer, inlassablement, son existence dans un monde saturé de signes — graphiques et textuels — qui s’entrechoquent en permanence.

Lire la suite

18/10/2016

Pop Art. L'art du Manga.

Couverture Manga 10.pngCe que l’on caractérise aujourd’hui par le terme « manga » est en fait multiple et fluctuant. S’agit-il d’un style artistique, d’une technique narrative, d’une forme éditoriale ou d’un mode de production ? Le mot lui-même — que l’on traduira littéralement par « image pour le plaisir » — réfère d’ailleurs à des objets divers.

Lire la suite

18/09/2013

Les collections de la Maison d'Ailleurs

>> L’interview de Marc Atallah

L’histoire de la science-fiction a déjà été maintes fois contée : cette culture que l’on suppose a priori relever spécifiquement de notre époque se diluerait en fait dans les confins de l’imaginaire humain, ou remonterait à l’Antiquité, ou encore prendrait racine dans un XIXe siècle industriel et industrieux.

 

Or, cette histoire ou plutôt ces histoires brillent toutes par leur volonté d’éclaircissement mais elles pèchent également toutes par une orientation méthodologique partiale et souvent peu questionnée: elles offrent en effet pour la plupart un point de vue singulier sur la généalogie présumée des thèmes – ces thèmes qui sont en général au cœur de l’expérience que nous avons faite ou que nous faisons des films ou des romans de science-fiction ; les robots et les cyborgs contemporains trouveraient leur origine dans le motif classique de l’automate ou, plus anciennement encore, dans celui des servantes dorées d’Héphaïstos; le voyage vers des planètes éloignées proviendrait des voyages imaginaires du XVIIIe siècle de Jonathan Swift ou de Daniel Defoe, voire du rêve viatique de Lucien de Samosate dans son célèbre Veræ Historiæ (IIe siècle après Jésus-Christ).

Lire la suite