13/05/2015

Les paradoxes quantiques

18165523-symbol-of-atom-over-black-background.jpgQuand il écrivit Les voyages de Gulliver, Jonathan Swift pouvait-il imaginer ce qu’il adviendrait de son chef-d’œuvre ? De sa peinture au vitriol de la société anglaise et de la condition humaine, les générations futures firent un roman à l’eau de rose réservé à la littérature enfantine. A Lilliput, Gulliver découvre des êtres semblables à lui en tout point, sauf en ce qui concerne la stature.

Ces modèles réduits vivent dans un monde où la taille des végétaux, des animaux et des êtres humains sont réduits d’un facteur douze.

Lire la suite