27/09/2013

Qu’est-ce que la matière ?

Le déroulement historique des approches introduites au cours des siècles conduisant à l’image actuelle des atomes s’étend sur quelque deux mille six cents ans que nous avons divisés en trois périodes correspondant à trois courants de pensée distincts :la philosophie naturelle qui s’étend de 600 avant à 1600 après Jésus-Christ, puis la physique classique de 1600 à 1900 et finalement la physique moderne de 1900 à nos jours.

 

Le passage d’une période à une autre s’accompagne d’une révolution, véritable rupture et discontinuité de la pensée philosophique, qui s’effectue dans un laps de temps relativement bref, soit de 1543 à 1686 pour arriver à la physique classique, puis de 1900 à 1926 pour parvenir à la physique moderne.

 

Lire la suite

28/08/2013

Une introduction à l'étude de l'architecture


L’architecture est moins une «chose à voir», qu’une «scène à vivre». Faire l’expérience de l’architecture, de la ville, du paysage construit par le labeur de l’homme, c’est pour le mieux et pour le pire, le sort de tout le monde. En tant que visiteurs, nous scrutons l’architecture - tête en l’air– comme des objets d’un musée à grande échelle.

 

La vie s’y déroule comme le spectacle d’un extraordinaire metteur en scène anonyme, interprétée avec un naturel stupéfiant par les passants, les négoces, les serveurs de café, les enfants rentrant de l’école.

Lire la suite

30/07/2012

L’architrave, le plancher, la plate-forme

3792384-classical-rotonda-bottom-up.jpgUne aspiration, parfois visionnaire, marque les inventions et les évolutions des structures horizontales: qu’il s’agisse d’architraves de fenêtres ou de portes, de poutres appuyées sur des piliers ou des colonnes, ou entrecroisées pour réaliser des planchers, les constructeurs ont toujours tenté de conquérir des dimensions plus larges pour vaincre les limites de l’espace et créer de grandes ouvertures, pour affranchir les sols des points d’appui et obtenir une surface continue, pour réaliser une structure si clairsemée qu’elle devient invisible. Un parcours idéal se dessine à travers les siècles, de la découverte de l’architrave pour pratiquer une ouverture dans le mur, au rêve d’un habitat-surface, libéré de toute couverture. Pour atteindre ce but, les constructeurs sont passé par une extraordinaire série d’expérimentations.

Lire la suite

02/03/2012

SIG et méthodes d’analyse spatiale

images?q=tbn:ANd9GcQAFmVEhsRRaYtMrTec-asALFSqsU0gAKehBl7slrfEbQA2vr9S3QLes systèmes d’information géographique (SIG) constituent à la fois un modèle numérisé de l’espace géographique et un ensemble d’outils de traitement de l’information géographique. Aujourd’hui, la plupart de collectivités publiques ont achevé l’acquisition des données et leur structuration en base de données. Sous forme gratuite ou payante, les informations sont mises à disposition du public et des bureaux d’ingénieurs. La richesse et la diversité des informations géographiques disponibles rendent leur exploitation plus aisée grâce à l’informatique, mais également plus complexe dans la mesure où elles recourent à des connaissances plus étendues en méthodes d’analyses notamment statistiques.

La rapidité de cette évolution exige une adaptation continue de nos connaissances et de nos démarches méthodologiques d’analyse. Il est, semble-t-il, plus aisé de développer de nouvelles technologies en informatique que de créer de nouvelles méthodes pour les exploiter efficacement !

Lire la suite