19/03/2014

Traces d'armes à feu

11673642-conducted-at-our-large-gun-barrel-on-a-white-background.jpgLa Suisse a toujours eu une situation particulière par rapport aux armes à feu. Au XVIIIe siècle, le républicanisme mit en garde contre les dangers d’une armée de métier. De ce fait, beaucoup de gens étaient favorables à l’armement du peuple (système de milice) et à l’interdiction d’armées permanentes. Dès le bas Moyen Age, la Suisse adopte ce système sous forme de milices cantonales. Ce principe d’armée de citoyens, inspiré par les armées révolutionnaires françaises et américaines, fut inscrit en 1798 dans les articles 21, 25 et 92 de la Constitution de la République helvétique et dans les règlements militaires de 1804 et 1817. Ensuite ces lois furent reprises dans les constitutions cantonales après 1830.

Lire la suite

04/12/2013

Crime, Conflict and Security in Cyberspace

Today, cyberspace is where new forms of criminality are being exploited; and cyberspace has become the economic and military battlefield where conflicts of all kinds are played out. The ability to control information and telecommunication infrastructure, to respond to cyberattacks and to ensure cybersecurity offers real power and has become one of the most significant political, economic and technological issues of this twenty-first century. Information and communication technologies (ICT) have grown to become a critical part of our society’s infrastructure, and their potential misuse affects us all, from the individual citizen to private and public organizations and states. thus cyberpower has become the newest means for organisations – both legitimate and criminal – to demonstrate their capabilities.

Lire la suite

07/12/2011

L’art de la sécurité

> L’interview de Maurice Cusson

6494285-people-looking-at-a-crime-scene-from-behind-the-cordon-tape-around-the-victim-a-policean-is-using-hi.jpgL’art de la sécurité, c’est l’ensemble des moyens, méthodes, pratiques et savoirs élaborés par des spécialistes des secteurs publics et privés ayant reçu pour mission de protéger et de sécuriser les personnes, les biens et les institutions. Au cours des siècles, des policiers, gendarmes et autres spécialistes de la sécurité publique ou privée ont été confrontés aux manifestations les plus variées de la criminalité. Ils ont dû y répondre, parfois au moyen d’expédients ; parfois ils ont trouvé de véritables solutions qu’ils ont transmises aux générations successives. Ainsi se constitua un bagage de savoir-faire et de principes d’action.

Lire la suite

03/03/2011

Crimes, science & art

3656341295_9b60d26789.jpg?v=0La naissance d’une discipline académique, la police scientifique, avec la photographie judiciaire comme spécialité essentielle, constitue un événement et son développement bénéficiera d’un retentissement international. Rodolphe Archibald Reiss (1875 – 1929) s’appuie sur un mouvement qui fait fureur à la fin du XIXe siècle; mouvement qui part de l’observation de traces, de détails, dont l’interprétation donne des clés à la connaissance d’un environnement et des actions qui s’y sont déroulées, en particulier lors de la commission d’un crime. Prenant son origine dans l’art du chasseur de décrypter les traces du gibier (ou de ses ennemis), ce mouvement perçoit, dans la connaissance des traces, les signes ou les symptômes d’une réalité à découvrir et à comprendre. Le personnage de roman Sherlock Holmes en est la figure populaire la plus visible.

Lire la suite