16/07/2013

La transparence: Etat des lieux en Suisse et dans le monde

corruption-chine-300x213.gif?16fe88Qui s’oppose aujourd’hui à la transparence dans la conduite des activités de l’Etat? Pratiquement personne tant le concept est intrinsèquement connoté positivement et sa négation presque toujours associée au secret, à l’opacité et par là à la corruption et à certaines formes d’obscurantisme.

La transparence est devenue aujourd’hui incontournable et elle est de plus en plus considérée comme un droit fondamental: celui d’être informé (obligation pour l’Etat d’informer de manière active) et celui de pouvoir s’informer (obligation pour l’Etat de rendre publique l’information dont il dispose). Plusieurs raisons justifient que l’Etat et son administration travaillent de manière transparente.

Lire la suite

29/02/2012

Coordonner les universités suisses

10753703-asian-teacher-writing-scientific-formula-on-the-whiteboard.jpgEn mai 2006, le peuple et les cantons suisses ont accepté une révision en bloc des articles constitutionnels sur la formation, ouvrant la voie à l’obligation expresse de mettre en place une coordination et une coopération efficaces entre les cantons d’une part, et entre les cantons et la Confédération d’autre part. Cette dernière voit son pouvoir d’intervention renforcé : par exemple, lorsque la coordination est jugée insuffisante, la Confédération peut édicter des instructions contraignantes, en particulier dans le domaine de l’enseignement supérieur .

Lire la suite