03/06/2017

Peut-on différencier des jumeaux grâce aux empreintes ?

images (1).jpegLa dactyloscopie a révolutionné l’identification des récidivistes et des criminels. L’avènement des banques de données automatisées a profondément transformé ce champ d’expertise, en permettant la mise en relation directe et à grande échelle, sans suspicion préalable, des traces digitales avec des empreintes digitales. Cette puissance d’identification a encouragé la recherche de nouveaux moyens de détection, participant ainsi à l’apparition d’une véritable discipline de laboratoire.

Lire la suite

26/02/2015

L'avenir de la science forensique

26714245-identitiy-question.jpgQuels sont les domaines scientifiques dignes d’être étudiés dans une université, une école ou un institut? Cette question est récurrente et crée souvent des discussions animées, voire des tensions, au sein des milieux académiques. Il arrive parfois que la réponse à cette question soit dogmatique – par exemple: «tel sujet n’est absolument pas intéressant» – et dans certains cas qu’elle soit dictée par un effet de mode : « le monde entier s’intéresse à telle spécialisation...»

Lire la suite

28/04/2014

Police scientifique: Le renseignement par la trace

Le rôle de la police scientifique est d’abord d’exploiter les traces laissées lors d’activités criminelles. Elle est aujourd’hui équipée de technologies de traçabilité si puissantes, que celles-ci ont en peu de temps démultiplié la quantité de données mises à disposition de l’enquête judiciaire et du renseignement criminel. Or, cette évolution rapide a paradoxalement eu pour conséquence une remise en question du rôle, du statut et de l’action de la police scientifique: qu’attend-t-on aujourd’hui de ces services?

Lire la suite

19/03/2014

Traces d'armes à feu

11673642-conducted-at-our-large-gun-barrel-on-a-white-background.jpgLa Suisse a toujours eu une situation particulière par rapport aux armes à feu. Au XVIIIe siècle, le républicanisme mit en garde contre les dangers d’une armée de métier. De ce fait, beaucoup de gens étaient favorables à l’armement du peuple (système de milice) et à l’interdiction d’armées permanentes. Dès le bas Moyen Age, la Suisse adopte ce système sous forme de milices cantonales. Ce principe d’armée de citoyens, inspiré par les armées révolutionnaires françaises et américaines, fut inscrit en 1798 dans les articles 21, 25 et 92 de la Constitution de la République helvétique et dans les règlements militaires de 1804 et 1817. Ensuite ces lois furent reprises dans les constitutions cantonales après 1830.

Lire la suite

05/11/2013

Le rôle des insectes dans la médecine légale

Selon Hall [1990], on pourrait appliquer le terme d’entomologie forensique à toutes les situations dans lesquelles les insectes ou leurs actions ont une relation avec le système légal, c’est-à-dire avec la justice. A notre avis, il convient de considérer cette discipline forensique comme l’utilisation des insectes dans la mise en évidence d’éléments pouvant servir à la médecine légale, à la justice et à la police.

Dans le cadre d’une enquête criminelle, il s’agit de comprendre ce qui s’est passé et de pouvoir déterminer les éléments clés, comme l’intervalle post-mortem. Mais les insectes peuvent aussi apporter des informations sur les cas d’abus et de négligences chez les enfants ou les personne âgées, permettre des analyses toxicologiques, servir de source d’ADN humain sous certaines conditions et offrir des réponses à quelques problèmes qui dépassent le cadre de ce livre, mais que nous signalerons.

Lire la suite

03/11/2013

Comment définir la cause d'un incendie?

En matière d’incendie ou d’explosion, ce n’est pas l’étendue des dégâts ni l’impact médiatique possible qui constituent l’intérêt d’un cas. Sur les plans chimique et physique, le mécanisme d’allumage d’un hangar peut être beaucoup plus intéressant que celui d’une usine. Le véritable expert est celui qui voit le plus de cas variés, non celui qui s’intéresse exclusivement aux sinistres d’importance.

Sa présence sur les lieux est indispensable. Plus il intervient rapidement après le sinistre, plus il a de chances de trouver les lieux en l’état. Il observe, il fouille, en un mot, il se salit. Il faut souvent remuer plusieurs tonnes de gravats pour trouver l’origine d’un feu ou d’une explosion, pour suivre la trace d’une ligne électrique, réunir quelques fragments d’un moteur ou tout simplement pour acquérir la certitude qu’il n’y a rien à découvrir à tel endroit. Cette démarche s’apparente à celle de l’archéologue.

Lire la suite

08/09/2013

Preuve par l'ADN

Qu’elle se nomme «empreinte génétique», «profil génétique», «profil ADN», ou «empreinte ADN», l’analyse d’ADN mise au service de la justice est un outil fascinant du point de vue technique, performant du point de vue policier, bénéfique du point de vue judiciaire, inquiétant pour certains observateurs méfiants.


Lire la suite

19/11/2012

Les secrets des interrogatoires

> L’interview de Olivier Guéniat et Fabio Benoit

interrogator.JPGDepuis toujours, l’être humain cherche inlassablement à déterminer si ses congénères lui dévoilent la vérité, ou à savoir ce que sont leurs pensées, leurs opinions et leurs intentions.

Les raisons qui ont constamment poussé l’homme à tenter de découvrir la vérité ou à diagnostiquer le mensonge sont aussi nombreuses que complexes: survie, volonté d’ascendance ou de soumission, angoisse, incertitude, anticipation, entretien de bons rapports sociaux, assouvissement de besoins, etc. fort heureusement, les méthodes pour y parvenir ont, quant à elles, largement évolué.

Lire la suite

07/12/2011

L’art de la sécurité

> L’interview de Maurice Cusson

6494285-people-looking-at-a-crime-scene-from-behind-the-cordon-tape-around-the-victim-a-policean-is-using-hi.jpgL’art de la sécurité, c’est l’ensemble des moyens, méthodes, pratiques et savoirs élaborés par des spécialistes des secteurs publics et privés ayant reçu pour mission de protéger et de sécuriser les personnes, les biens et les institutions. Au cours des siècles, des policiers, gendarmes et autres spécialistes de la sécurité publique ou privée ont été confrontés aux manifestations les plus variées de la criminalité. Ils ont dû y répondre, parfois au moyen d’expédients ; parfois ils ont trouvé de véritables solutions qu’ils ont transmises aux générations successives. Ainsi se constitua un bagage de savoir-faire et de principes d’action.

Lire la suite

09/10/2011

Distinction suprême pour un pionnier

9387420-vector-of-a-finger-print.jpgPierre Margot, directeur de l’Ecole des sciences criminelles de l’Université de Lausanne et Directeur de collection en Sciences forensiques aux PPUR, vient de recevoir la médaille Douglas M. Lucas 2011, soit la distinction la plus prestigieuse au monde dans le domaine des sciences forensiques. Décernée par l’Académie américaine des sciences forensiques et remise tous les trois ans seulement, cette médaille récompense le travail de pionnier de Pierre Margot dans le domaine des empreintes digitales.

Lire la suite

03/10/2011

Decision making in policing

6566196-3d-illustration-of-warning-ribbons-with-caution-text-isolated-over-white.jpgSome years ago, Pierre Aepli, in his role as consultant for the Geneva Centre for the Democratic Control of Armed Forces (DCAF), agreed to accept the responsibility of developing the working group Intelligence, Risk Analysis and Investigation of DCAF’s Border Security Programme in Southeast Europe. Its goal was to assist the governments of South-East Europe (SEE) to establish reliable and efficient border security systems; thus the DCAF and its partners developed a program aimed at providing assistance, ranging from national-capacity building to the development of regional operational cooperation mechanisms. The Intelligence Working Group aimed at setting up structures, methods and procedures to improve decisionmaking and cooperation processes through the integration of intelligence analysis.

Lire la suite

06/04/2011

Investigation de scène de crime

horatziu1977100600021.jpgLa scène du crime comprend tout lieu sur lequel une infraction a été commise et dont l’examen nécessite l’intervention d’un service de police technique et scientifique ou celle d’un expert en criminalistique.

Lire la suite

03/03/2011

Crimes, science & art

3656341295_9b60d26789.jpg?v=0La naissance d’une discipline académique, la police scientifique, avec la photographie judiciaire comme spécialité essentielle, constitue un événement et son développement bénéficiera d’un retentissement international. Rodolphe Archibald Reiss (1875 – 1929) s’appuie sur un mouvement qui fait fureur à la fin du XIXe siècle; mouvement qui part de l’observation de traces, de détails, dont l’interprétation donne des clés à la connaissance d’un environnement et des actions qui s’y sont déroulées, en particulier lors de la commission d’un crime. Prenant son origine dans l’art du chasseur de décrypter les traces du gibier (ou de ses ennemis), ce mouvement perçoit, dans la connaissance des traces, les signes ou les symptômes d’une réalité à découvrir et à comprendre. Le personnage de roman Sherlock Holmes en est la figure populaire la plus visible.

Lire la suite