30/08/2018

Quel futur pour notre planète à l'horizon 2050?

images-2-300x158.jpegSavoir ce qui se produira demain, dans trois mois ou dans vingt ans, voici l'un des défis actuel de notre humanité. Comme la plupart des vérités qui vont sans dire, c’est une évidence, le monde change et évolue avec une vitesse qui ne fait que croître, notre planète aussi ! Alors, dans quel environnement vivrons-nous dans quelques années?

Une planète qui sature ?

L’un des facteurs majeurs du changement est aujourd’hui celui de la croissance démographique qui doit sa réalité aux progrès technologiques accomplis par l’homme. C'est indéniable, notre planète ne pourrait supporter ses 7,5 milliards d’habitants sans les évolutions que l’agriculture et la production de denrées alimentaires ont connues depuis le 19e siècle.

te%CC%81le%CC%81chargement-21-300x124.jpegIl n’est toutefois pas assuré que notre planète puisse supporter plus de neuf milliards de bouches à nourrir, comme le prévoient les projections pour 2050, sans le développement d’innovations importantes en matière de production agricole et alimentaire, et de gestion des ressources en eau. La sécurité alimentaire restera donc une question primordiale dans la perspective d’un avenir viable pour tous.

Actuellement 750 millions de personnes n’ont pas accès à des ressources suffisantes en eau potable. Elles pourraient être au nombre de trois milliards en 2025, les réservoirs naturels d’eau douce étant déjà surexploités dans les régions arides allant du Midwest américain à la grande plaine de Chine du Nord.

https://www.youtube.com/watch?v=nVap_6L26XE

Le changement de nos sociétés

En 2050, un tiers des habitants des pays développés seront sexagénaires ou plus, ce qui accentuera notamment la pression sur les systèmes de santé et réduira en proportion la part de la population active.

te%CC%81le%CC%81chargement-22-300x139.jpegCertains économistes balayent de la main les questions posées par une croissance démographique incontrôlée en pariant sur l’innovation et l’ingéniosité humaine pour résoudre le problème.

Les sociétés sont des écosystèmes complexes mais soumis aux mêmes règles que les autres : ce sont des réseaux imbriqués d’éléments en relation, ayant besoin d’énergie, combattant l’augmentation d’entropie, adaptables mais également vulnérables. La mise sur pied d’une véritable science de la durabilité est sans aucun doute le défi le plus important que nous aurons prochainement à relever. Sans celle-ci, le reste n’a guère d’importance. Après tout, notre présence dans l’univers n’a rien d’indispensable.

La mise sur pied d’une véritable science de la durabilité est sans aucun doute le défi le plus important que nous aurons prochainement à relever

Détruire le bateau sur lequel nous naviguons ?

Le monde naturel est sous le choc de l’impact global de l’homme. Devons-nous toutefois nous en soucier ? Est-il au fond si grave que nous perdions autant d’animaux, que nous ne croisons de toute façon pas ou presque jamais ?

te%CC%81le%CC%81chargement-23.jpegNous autres humains avons depuis toujours exploité les ressources de notre environnement que ce soit pour notre nourriture, notre énergie ou pour mille autres besoins. Nous le faisons d’ailleurs si bien que nous vivons plus longtemps, mieux que jamais, et que nous dominons désormais le monde. Par le passé, nos activités ont provoqué quelques extinctions locales, mais nous sommes à présent plus de 7 milliards et nous agissons à une telle échelle que nous menaçons les ressources mêmes dont nous dépendons.

Le changement climatique et son impact

Certes les observations du passé nous montrent que le climat terrestre a toujours changé, par exemple au cours du dernier million d’années, passant alternativement de périodes glaciaires à d’autres plus douces. Et si on remonte plus loin encore, on sait que la Terre était beaucoup plus chaude et le dioxyde de carbone plus abondant qu’aujourd’hui. Alors, pourquoi s’inquiéter ?

te%CC%81le%CC%81chargement-24-300x150.jpegLe changement que nous vivons diffère des précédents pour trois raisons. La première est celle de l’origine du changement. Notre climat se modifie parce que les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, en particulier de dioxyde de carbone (CO2), augmentent, et ce rapidement. Pour satisfaire les besoins voraces en énergie de nos industries et de nos modes de vie, nous exploitons du carbone fossile fixé depuis des millions d’années dans le charbon, le pétrole et le gaz, et que nous relâchons dans l’atmosphère durant la combustion.

Il ne fait aucun doute que le changement climatique nous affectera profondément à l’avenir, mais il faut rappeler que nous n’entrons pas aveuglément dans ces temps à venir. L’élaboration de modèles numériques simulant le climat terrestre et permettant d’anticiper l’évolution de la météo et du climat à partir des lois fondamentales de la physique est l’un des progrès scientifiques majeurs des 50 dernières années. Peu d’autres disciplines scientifiques regardent l’avenir avec la même confiance que celle aujourd’hui atteinte par les prédictions climatiques.

Cet article traitant de l'avenir de notre planète n'est qu'une courte introduction au livre présenté ci-dessous, comprenant quant à lui une analyse complète .

978-2-88915-240-7-205x300.jpgPour en savoir plus : Allongement de la durée de vie, transhumanisme, menaces épidémique et environnementale, hyperconnexion des objets, omniprésence de l'intelligence artificielle, robots tueurs… Le paysage du futur est foisonnant, et parfois déstabilisant. Vous apprendrez entre autres de quelle façon une société peut se reconstruire après une éventuelle apocalypse, et qu'une omelette d'oeufs de tortue participe peut-être davantage à la préservation de la planète qu'à sa destruction. Aussi passionnant qu'instructif, ce livre modifiera votre vision du présent et de l'avenir.

> Commandez dès à présent votre ouvrage

A lire aussi : Voyage dans le temps

Extrait du titre Ce que la science sait du monde de demain
De Jim Al-Khalili
Collection Quanto
Publié aux Presses Polytechniques et Universitaires Romandes (PPUR)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.