28/08/2018

Libérer du temps pour changer de vie

te%CC%81le%CC%81chargement-1-5-300x129.jpegDe nos jours la gestion de notre temps est primordial, travail, détente, famille, il n'est pas toujours facile de se libérer le temps dont nous avons besoin pour toutes les taches du quotidien. Avez vous besoin de vous libérer du temps ou du moins de mieux le gérer ? 


 

La gestion du temps

te%CC%81le%CC%81chargement-3-4.jpegCes deux dernières années, un certain nombre de livres d’aide à la gestion du temps ont émergés dans le but de nous en libérer. Une chose est sûre, aucun n’offre un quelconque conseil pour trouver le temps de lire chacun d’entre eux. Certains, la plupart à vrai dire, proposent des exercices mentaux ; d’autres recommandent des leçons et des questionnaires en ligne. La plupart de ces livres donnent des conseils similaires : réserver ses matinées au vrai travail ; arrêter le multitâche et accomplir une chose à la fois ; prendre du temps pour soi ; dormir suffisamment ; planifier des journées sans réunions. Occasionnellement, une suggestion originale saute aux yeux.

Selon, Kevin Kruse, les éléments des listes ne sont jamais accomplis, ils sont simplement transférés sur d’autres listes plus longues. Les listes mettent la priorité sur l’urgent au détriment de l’important (l’urgent ? l’eau qui coule à travers le plafond ; l’important ? l’album photos de famille qu’on laisse traîner depuis des mois). Par ailleurs, on n’y distingue pas les activités chronophages des autres, plus vite expédiées, par lesquelles notre tendance naturelle nous incite toujours à commencer.

Les 3 questions

te%CC%81le%CC%81chargement-14.jpeg« Trois questions simples peuvent-elles vous faire gagner 8 heures par semaine ? ». Pour Kruse, la réponse est oui. Il appelle ces 3 questions les « questions de Harvard », parce qu’elles ont été initialement posées par Julian Birkinshaw et Jordan Cohen, deux professeurs affirmant dans la Harvard Business Review.  D’où les trois questions : Quels éléments de la liste peut-on complètement écarter ? Lesquels peuvent être délégués ? Comment gagner en efficacité sur les tâches restantes ? La clé – pour Kruse comme pour la majorité des auteurs et chercheurs – c’est de déléguer.

« Je ne fais rien que quelqu’un d’autre peut faire mieux. » Selon, Andrea Waltz, co-auteur de Go For No ! (Dites non !) plus on délègue, plus on prospère. Acheter du temps à ceux qui en ont à revendre. Mais comment faire si l’on ne peut pas embaucher ? : Vous le pouvez toujours.

Les conseils de Kevin Kruse se concentrent sur le temps gagné au travail et tendent à des objectifs communs : maximiser la productivité, détruire l’opposition, devenir riche, réaliser ses rêves (souvent américains – moins pertinent pour les tribus de Patagonie ou du Pérou). Ces livres présentent généralement des chiffres dans leur intitulé, et donc des objectifs mesurables.

Rationaliser le courrier électronique

L’étude de la gestion du temps et la traduction subséquente de ces connaissances en conseils accessibles et avisés ne datent pas d’hier. Internet et la prise de conscience d’un temps consacré à des activités auxquelles nos parents n’avaient pas accès ont accéléré l’abondance et la diversité des publications à ce sujet, tout comme l’éclosion du travail en freelance et des start-up.

Dans son livre, Covey classifie trois types de conseils relatifs à la gestion du temps, chacun s’adossant sur le précédent. Le premier a trait à l’élaboration de listes : « un effort pour donner un semblant de reconnaissance et d’inclusion aux nombreuses demandes placées sous l’égide de notre emploi du temps et de notre énergie ». Le deuxième conseil relève de la gestion du calendrier et des rendez-vous avec l’idée de se projeter vers l’avant et de planifier.

te%CC%81le%CC%81chargement-300x156.pngLa troisième vague de conseils vise à hiérarchiser les exigences temporelles en fonction, notamment, de nos valeurs, dans le but de fixer des objectifs adéquats. Mais Covey suggère également que la notion de gestion du temps tombe en désuétude ; une pléthore de listes et une fixation trop stricte sur les objectifs entravent l’interaction humaine et la spontanéité. « La gestion du temps » est vraiment un abus de langage : « Le défi n’est pas de gérer le temps, mais de se gérer soi-même. » Ses conclusions ont été établies il y a 25 ans, mais nos étagères encombrées laissent penser qu’elles sont restées lettres mortes.

Le tris des taches

On distingue les tâches en quatre quadrants : 1. Urgent et Important : crises et échéances à court terme. 2. Pas Urgent mais Important : planification à long terme et établissement de relations. 3. Urgent mais pas Important : répondre à des emails distrayants et accepter des rencontres non pertinentes (c’est-à-dire des activités plus importantes pour d’autres que pour nous). 4. Ni Urgent ni Important : prendre une pause, profiter d’activités qui n’ajoutent rien de spécifique à la journée de travail.

te%CC%81le%CC%81chargement-12-300x168.jpegD’autres passent beaucoup de temps dans le troisième quadrant bien qu’ils soient convaincus d’évoluer dans le premier : « Ils passent la majeure partie de leur temps à réagir aux urgences, supposant qu’elles sont aussi importantes. » Mais où devrions-nous passer notre temps dans ce cas ? Ni dans le troisième quadrant, ni dans le quatrième, assurément, au risque de mener une vie irresponsable. Selon Covey, c’est le deuxième quadrant qui est à la base d’une gestion personnelle efficace. « Il s’agit de choses qui ne sont pas urgentes, mais qui sont importantes. Elles relèvent non seulement de ce que les présidents américains ont une fois qualifié de « vision générale », mais de la définition de notre mission personnelle, de nos valeurs et de nos ambitions futures.

Cet article traitant des tactiques de la gestion du temps n'est qu'une courte introduction au livre présenté ci-dessous, comprenant quant à lui une analyse complète.

978-2-88915-245-2-205x300.jpgPour en savoir plus : Alors que le temps s’est paisiblement écoulé durant des siècles, il s’est peu à peu insinué dans nos vies au point d’en déterminer les moindres aspects. Simon Garfield le montre à travers mille histoires véridiques aussi drôles que surprenantes. On apprend ainsi pourquoi certains hommes dépensent des millions pour une montre, pourquoi les chansons des Beatles durent 2 minutes 30, en quoi la 9e de Beethoven est à l’origine du CD, pourquoi les montres indiquent toutes 10 h 10 dans les vitrines des horlogers et pourquoi il est risqué de voyager un 30 juin. Dans l’intervalle des horaires de train en déroute, on croisera des horloges ne comportant que 10 heures, des calendriers révolutionnaires et un prince Charles s’efforçant d’arrêter le temps. L’heure tourne! nous explique notre rapport au temps et notre insatiable besoin de le mesurer, de le contrôler, de le filmer et de l’immortaliser dans un monde en constante accélération.

> Commandez dès à présent votre ouvrage

A lire aussi : Le ressentie du temps

Extrait du titre L'heure tourne
De Simon Garfield
Collection Quanto
Publié aux Presses Polytechniques et Universitaires Romandes (PPUR)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.