30/10/2013

Les racines historiques de la géométrie spatiale

Géométrie spatiale, le vade-mecum, est plus qu’un manuel pratique, c’est un viatique. Un compagnon de voyage. Daniel Jaques, son auteur, en étroite collaboration avec Jean-François Calame, a cartographié et légendé le vaste territoire de la géométrie spatiale.

 

Lire la suite

28/10/2013

Le Théorème de Pythagore: Epistémologie et efficacité pédagogique

« Du fait de la découverte (sur la similitude), le théorème de Pythagore perd son privilège historique », remarque Bachelard. « Ou plutôt, on voit apparaître la notion de privilège épistémologique. L’épistémologie nous enseigne une histoire scientifique telle qu’elle aurait dû être. L’épistémologie nous situe alors dans un temps logique, aux raisons et aux conséquences bien placées, dans un temps logique qui n’a plus les lenteurs de la réelle chronologie.

Ce temps logique a une rapidité délicieuse. Il nous fait acquérir un des bonheurs du rationalisme actif. Les idées sont dans un tel ordre rationnel que leur dénombrement peut être resserré en un laps de temps très court. »

Lire la suite

Concepts innovants dans le secteur public

Le management public est souvent confronté à une question délicate : s’agit-il véritablement d’une nouvelle approche de la gestion des institutions publiques ? La transposition de nouveaux outils de direction aux organismes publics est parfois considérée comme une approche impérialiste des concepts de gestion d’entreprise.

Le point de vue de la gestion d’entreprise est néanmoins justifié car, en fin de compte, qu’est-ce qui différencie une institution publique d’une entreprise privée dans l’accomplissement de ses tâches ? Toutes deux doivent faire face à un environnement aux ressources limitées qu’elles engagent de manière effective, efficiente et responsable dans le but de remplir leurs tâches avec les personnes et les moyens disponibles, quand bien même elles disposent de mécanismes de gestion différents. Les premières tentatives de pilotage des administrations étatiques, orientées vers les résultats et les prestations fournies, remontent au milieu du XXe siècle. Divers systèmes de planification et de gestion visant à accroître l’efficience et l’effectivité de l’action administrative se développèrent les décennies suivantes.

Lire la suite

03/10/2013

De l'ère analogique à l'ère numérique

Le monde qui nous entoure est analogique. Calculer, communiquer, stocker, nécessitent des techniques numériques. Comment faire interagir notre monde et celui de l’informatique ? L’exposition Disparition programmée, le Musée Bolo mène l’enquête, répond à cette question par une formulation originale, brossant le panorama de l’histoire de l’informatique en regard des avatars de cette discipline dans le monde moderne.

Mais il faut remonter beaucoup plus loin que le Musée Bolo pour trouver les premiers jalons de cette histoire. Et même jusqu’à Babylone !

Lire la suite

La notion de confort dans la construction

Un Manuel de la construction propose des solutions techniques qui, par l’emploi correct des matériaux et la connaissance de la mise en œuvre, permettent de répondre aux multiples exigences de confort des utilisateurs et de respecter les contraintes naturelles et artificielles de l’environnement.

Lire la suite

Notions de bilan, d'actif et de passif

Les mouvements des moyens d’activité liés aux flux d’activité et de financement qui traversent l’entreprise sont enregistrés dans le système comptable sur la base de l’égalité de fonctionnement logique, exprimée en termes comptables, par: Actifs + Charges = Produits + Passifs; c’est-à-dire avant l’attribution du résultat aux passifs. Dans ce système, qui implique un double enregistrement de chaque fait et permet un double contrôle du résultat, les actifs et les passifs sont mesurés, en quelque sorte, a l’aide de jauges dont le nombre peut varier à souhait.

Les jauges de l’actif montrent l’état des différentes composantes des moyens d’activité présents à un moment donné. Celles du passif illustrent, pendant l’exercice, l’origine des moyens d’activité autres que ceux liés au résultat en devenir de la période. Les charges et les produits sont quant à eux contrôlés par des compteurs qui fonctionnent comme des totalisateurs.

Lire la suite