07/03/2012

Solar thermal technology in building

8993613-3d-illustration-of-men-installing-solar-panels.jpgAlthough the solar thermal technology is mature with competitive prices, it is not yet playing the important role it deserves in the reduction of buildings’ fossil energy consumption. The generally low architectural quality characterizing existing building integrations of solar thermal systems pinpoints the lack of design as one major reason for the low spread of the technology. As confirmed by the example of photovoltaics, an improvement of the architectural quality of building integrated systems can increase the use of a solar technology even more than price reductions and technical advances. As opposed to electricity produced by photovoltaics, heat is very sensitive to transportation losses. Therefore solar thermal collectors have to be mounted very near to the consumption place – i.e., on the building itself – making it even more urgent to correctly address the architectural integration issue.

Lire la suite

05/03/2012

Habiter les territoires à risques

8965743-man-watching-the-tornado-into-a-corn-field.jpgQuestionner la relation risques-territoires

Le tremblement de terre du 11 mars 2011 au Japon et ses répercussions (tsunami, accident nucléaire) sont venus subitement nous rappeler la fragilité de notre environnement quotidien et la vulnérabilité de nos conditions d’habitat face aux risques. Cet épisode récent est à placer dans la liste des catastrophes majeures qui ont marqué l’histoire des risques par le changement de paradigme qu’elles ont opéré.

Lire la suite

02/03/2012

SIG et méthodes d’analyse spatiale

images?q=tbn:ANd9GcQAFmVEhsRRaYtMrTec-asALFSqsU0gAKehBl7slrfEbQA2vr9S3QLes systèmes d’information géographique (SIG) constituent à la fois un modèle numérisé de l’espace géographique et un ensemble d’outils de traitement de l’information géographique. Aujourd’hui, la plupart de collectivités publiques ont achevé l’acquisition des données et leur structuration en base de données. Sous forme gratuite ou payante, les informations sont mises à disposition du public et des bureaux d’ingénieurs. La richesse et la diversité des informations géographiques disponibles rendent leur exploitation plus aisée grâce à l’informatique, mais également plus complexe dans la mesure où elles recourent à des connaissances plus étendues en méthodes d’analyses notamment statistiques.

La rapidité de cette évolution exige une adaptation continue de nos connaissances et de nos démarches méthodologiques d’analyse. Il est, semble-t-il, plus aisé de développer de nouvelles technologies en informatique que de créer de nouvelles méthodes pour les exploiter efficacement !

Lire la suite