03/01/2011

Champs électromagnétiques: quels dangers?

altomedia071200003.jpgFaut-il craindre les ondes des téléphones mobiles et des connexions sans fil ? Ou alors les rayonnements indésirables engendrés par les lignes à haute tension ? Le sentiment de «baigner» dans les champs magnétiques suscite de légitimes questions qui, trop souvent, ne reçoivent que des réponses sommaires, voire partisanes. L’ouvrage de Pierre Zweiacker offre une clé de compréhension objective et accessible à tous, à la fois des différentes technologies impliquées et des méthodes utilisées pour mettre en évidence d’éventuels effets nocifs.


Il montre qu’il est possible d’analyser les risques en suivant des procédures qui ont fait leurs preuves depuis longtemps dans d’autres domaines. Et il indique tout aussi clairement où se situent les limites de telles études.

Evitant tout alarmisme ou propos délibérément rassurant, l’auteur s’adresse au large public préoccupé par la question et soucieux d’une information fiable. Il propose en fin d’ouvrage une analyse du récent “appel des 20″ scientifiques contre les dangers du portable, à la lumière des réalités scientifiques exposées dans celui-ci.

Préface de “Vivre dans les champs électromagnétiques”, de Pierre Zweiacker

> Presses polytechniques et universitaires romandes

Le caractère insaisissable des champs électriques et magnétiques, ainsi que l’action un peu magique qu’ils exercent à distance, les prédisposent à susciter à leur égard des sentiments partagés. Et avec l’utilisation croissante des ondes électromagnétiques dans toutes sortes d’applications techniques, ce sont même des passions contradictoires qui s’expriment. Entre ceux qui affirment que « le risque n’a pas été prouvé scientifiquement» et ceux qui soutiennent que « votre téléphone vous tue », le dialogue semble souvent impossible. Certes la difficulté du sujet n’aide pas à en expliquer les différents aspects en des termes compréhensibles par un public non spécialisé ; et les articles de presse qui tentent d’aborder la problématique des effets des champs électromagnétiques sur la santé échappent rarement à ce travers, qui consiste à faire usage de concepts ardus, sans autres précisions, comme si tout un chacun les maîtrisait parfaitement. Quant aux débats radiodiffusés ou télévisés, lorsqu’ils tentent de respecter une certaine neutralité en invitant des partisans et des adversaires d’une ligne à haute tension ou d’une antenne de téléphonie mobile, ils tournent en général au pugilat, en des termes résolument inaptes à éclairer le public. Faut-il avoir peur de ces champs électromagnétiques invisibles, silencieux et inodores, dont on sait néanmoins qu’ils nous environnent et nous traversent en permanence ? Faut-il avoir peur… ? En réalité, depuis que l’être humain a appris à raisonner logiquement, les réactions spontanées de peur ont perdu, pour lui, l’essentiel de l’utilité qu’elles pouvaient présenter à une époque préhistorique. La manière civilisée de réagir face à un risque ne consiste pas à en avoir peur, mais à l’analyser, à en évaluer l’ampleur, à mettre en oeuvre des mesures de prévention et à envisager éventuellement des sanctions pour ceux qui ne respecteraient pas ces mesures. La peur n’a pas sa place dans cette démarche. Or rien ne justifie que la question de l’exposition des personnes aux champs électromagnétiques soit traitée différemment. Les rayonnements induisent un risque qu’il convient de ne pas dissimuler, pas plus qu’il ne convient de l’exacerber. La prévention des dommages potentiels liés à ce risque doit passer par son analyse rationnelle. En dehors des visées idéologiques et des intérêts commerciaux qui empoisonnent souvent la discussion de ce problème, l’ouvrage de Pierre Zweiacker se propose d’offrir un aperçu, accessible à tout un chacun, des méthodes que la recherche scientifique met en oeuvre pour comprendre l’influence des champs électriques et magnétiques sur les organismes vivants. Il permettra aussi de réaliser qu’il ne s’agit pas d’un problème, mais d’une multitude de problèmes ; et que ceux-ci ne sauraient trouver de solution définitive à bref délai, même si tout le monde le voulait.

>> Ecouter l’interview de Radio Cité

>> Ecouter l’interview de la Radio Suisse Romande

http://www.polytechpress.com/audio/roberval.mp3

> RFJ: Vous m’en direz plus

> Article de 24 Heures

> Article de Terre & nature

> Pour en savoir plus

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'auteur :

Pierre Zweiacker est physicien et docteur ès sciences de l'Université de Lausanne. Depuis 1986, il est responsable du Laboratoire haute tension de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et spécialisé dans l'étude expérimentale de la foudre et des effets nocifs des champs électriques. Il est l'auteur d'un mémoire sur la perception psychologique des champs électriques et magnétiques.

Les commentaires sont fermés.